Dans le renommé Code de l’habitation durable, le logement désigne les constructions en dur. Les maisons et immeubles vont devoir subir une mutation dans les années qui viennent tant la facture énergétique risque de prendre une part importante dans le revenu des ménages.

On en parle comme une mesure destinée à relancer la croissance économique, l’isolation, verte si possible, va prendre une importance certaine. Rien que l’isolation d’un grenier, non pas 5 cm de laine de verre, comme on faisait avant, mais un matelas de 25 cm d’isolant peut faire diminuer la facture chauffage de 30%.

Rénovation axé sur l’isolation

Les bâtiments anciens doivent subir une profonde rénovation pour être fonctionnel dans l’avenir. Nous regarderons comment améliorer le bâtiment central de notre écoquartier, la villa des années soixante.

Écoconstruction

La construction contemporaine n’a d’autre voie que d’être moins gourmande en énergie, mais doit aussi tenir compte de l’énergie utilisée pour sa mise en œuvre.

J’ai un ami architecte qui vient de construire à Bruxelles une maison passive, pour laquelle il a été primé, tout en béton. Il a du en mettre 1 m d’épaisseur dans les murs pour atteindre un taux d’isolation acceptable! Curieux de connaitre son “énergie grise”, son poids en carbone.

D’autres s’orientent vers une utilisation du minéral peu transformé comme l’argile et la chaux, et pour le reste, la nature nous l’offre par les pailles (céréales, chanvre, lin,..) et le bois, dans tous ses états : du papier recyclé soufflé dans les greniers et les cloisons, aux panneaux de doublage de façade, de la poutre au bardage, ont est comblé.
Il ne restera que peu de matière complexe : quelques tuyaux et plastiques, un peu de métal, céramique et verre deviendrons les seules reliques de nos habitats pour d’espéré futurs archéologues.

Fermer le menu
Aller à la barre d’outils