Pourquoi choisir de vivre dans un habitat léger ?

 

Yourte, roulotte, tiny house… L’habitat alternatif ou « léger » prend toutes les formes. Mais quels sont ses atouts ?

Yourte, tipi, cabane, chalet, caravane, tiny house, roulotte, dôme, zôme, earthship, habitat troglodyte, conteneur. Ces maisons alternatives sont loin du schéma classique de la maison de ville ou de la villa 4 façades.

– – – – – – – – – – – – – – – – – – –
Légères, parfois démontables et toujours facilement réversibles, ces résidences peuvent être un choix :

  • subi, quand c’est une réponse à la contrainte économique : on n’a pas les moyens de louer ou d’acheter autre chose ;
  • volontaire, quand on recherche la simplicité : souhait d’une vie plus simple et plus proche de la nature, sans la contrainte d’un important emprunt hypothécaire.

Les avantages de l’habitat léger

1. Répondre (en partie) à la crise du logement

Il faudra 200 000 logements supplémentaires d’ici 2026 pour répondre à l’augmentation de la population, soit dans 8 ans seulement.Aujourd’hui, quelque 12 000 personnes vivraient dans des « habitats permanents » dans les zones de loisirs. Il est donc urgent de se tourner vers des logements accessibles et de qualité. Autant dire qu’il va falloir multiplier les solutions pour répondre à ce défi. L’habitat léger est une réponse, parmi d’autres, au besoin de se loger dignement.

Côté budget, l’habitat léger est une option beaucoup plus accessible que le logement conventionnel, que ce soit en location ou à l’achat.

Prix d’achat moyen en Belgique
Maison ordinaire 224 000€
Appartement ou studio 231 000€
Villa ou maison de campagne 368 000€

Alors que le prix d’un habitat léger varie de 1000 à 100 000€.

Pour acheter une maison, il faut souvent passer par un emprunt hypothécaire sur 20 ans, voire plus. L’emprunt nécessite de montrer d’importants revenus stables et impose un rythme de vie professionnelle soutenu dans les ménages. Là aussi, l’habitat léger représente une réelle alternative. Il est nettement moins cher et donc davantage accessible à ceux qui ne peuvent ou ne souhaitent pas consacrer 20 ans de leur vie au remboursement de leur maison.

2. Réduire son empreinte écologique

Vivre en habitat léger n’est pas qu’une solution économique. C’est de plus en plus souvent aussi un choix de vie, d’habiter, plus respectueux de l’environnement :

  • L’habitat léger est généralement petit : il faut donc moins de matériaux pour le construire et il nécessite moins de chauffage et d’électricité.
  • L’habitat est souvent démontable ou mobile : son emprise sur le sol est donc très faible. Parfois nulle.
  • Il est réversible : pas besoin de fondation lourde, ce qui permet de remettre facilement un terrain à l’état naturel.

Il peut être encore plus écologique à condition de :

  • le construire avec des matériaux locaux, si possible de récup’ ;
  • prévoir une isolation suffisante (ou la renforcer), de préférence avec des isolants naturels. Une caravane mal isolée et chauffée avec de l’électricité de source non-renouvelable est plutôt mauvaise élève ;
  • se doter d’équipements écologiques, comme des panneaux solaires ou une récupération d’eau de pluie ;
  • gérer correctement les eaux usées.

Un intérieur de yourte.

Paru le 23 janvier 2018 sur le site écoconso.be

Fermer le menu
Aller à la barre d’outils